Comment préparer ses vacances au Vietnam ?

Partir en vacances est l’un des moments les plus attendus dans l’année. Il nécessite parfois une préparation très en avance selon la destination et un travail de recherche quand on part dans un pays pour la première fois. Intéressons-nous cette fois au Vietnam et à ses spécificités, une destination de plus en plus prisée par les Français.

Anticiper la longueur du vol et le décalage horaire !

Le Vietnam se situe à plus de 9000 km de Paris, l’avion est donc le seul moyen viable pour y aller. Selon où l’on atterrit, il faut compter plus d’une dizaine d’heures au moins pour compléter son voyage.

Pensez aussi au décalage horaire qui, si vous ne l’avez jamais encore vécu, peut s’avérer difficile. En effet, il existe un décalage horaire conséquent selon la période à laquelle vous effectuer votre voyage au Vietnam allant de 6h en hiver et 7h en été.

Bien choisir la période de son voyage ?

La diversité du climat au Vietnam en fait une destination pour laquelle il n’y a pas réellement de période où il faut absolument y aller et d’autres où il ne faut absolument pas s’y rendre. Il y a concrètement deux saisons : la saison chaude et sèche et la saison chaude et humide. L’une des particularités du pays est qu’il possède de nombreux micro-climats, ce qui se traduit parfois par des conditions météorologiques très différentes selon les régions, à une même période.

Sont généralement conseillées les périodes entre Avril et Mai pour bénéficier d’un climat « optimal », ou bien entre Novembre et Mai, sauf si vous vous rendez dans le centre du pays. A cette époque, de fortes intempéries peuvent vous surprendre.

Attention aussi aux principaux jours fériés du Vietnam. On peut lister le nouvel An (1er janvier), le Nouvel An lunaire (entre mi-janvier et mi-février), la commémoration des rois Hung (mars-avril), la fête de la Réunification (30 avril), la fête du Travail (1er mai), et la fête nationale (2 septembre).

Pensez aux petits détails

Comme dans tous les pays situés aussi loin, il y a des spécificités que l’on ne retrouve pas en Europe. Ainsi il faut penser et se préparer en amont de son départ, notamment pour ce qui concerne la monnaie et les détails administratifs.

Tout d’abord, la monnaie utilisée est le Dong. C’est une monnaie assez faible par rapport à l’euro (1€ vaut en ce moment un peu plus de 30 000 dongs). A noter que le Dollar américain est généralement accepté par de nombreux commerçants vietnamiens et qu’il y a possibilité de changer son argent sur place. Il est parfois possible de payer en euro mais le change est fortement recommandé.

Concernant le visa, il n’est aujourd’hui pas nécessaire pour les ressortissants français à condition que le séjour n’excède pas 15 jours. Au-delà, il faut se procurer un e-visa. Pour plus de 30 jours maintenant, il faut faire son visa à l’arrivée sur le territoire, muni des documents remis préalablement par le Département de l’immigration du Vietnam. Il est donc important de bien se renseigner sur les délais administratifs pour obtenir ces papiers.

Pour finir, il n’y a aucune mesure particulière de santé à prendre (vaccin par exemple). Il est toutefois conseillé de voir son médecin traitant avant le départ, pour des recommandations qui seront plus liées à votre séjour : spécificités de la région, activités que vous envisagez de pratiquer, nourriture locale, etc. Dernier conseil de santé : pensez à la protection contre les moustiques. Que ce soit une moustiquaire ou des sprays anti-moustiques, il faut absolument se procurer de quoi se protéger pour éviter de brûlantes, urticantes et désagréables piqûres sur la peau.

Apprendre quelques mots simples

Rien de plus frustrant que d’être perdu et d’être incapable de demander son chemin ou pire de ne pas pouvoir répondre ou remercier quelqu’un à cause de la barrière de la langue. Ces quelques mots peuvent vous être très utiles durant votre voyage :

  • Oui ->  dạ (Sud) vâng (Nord)
  • Non ->  không
  • Bonjour -> xin chào
  • au revoir ->  tạm biệt
  • excusez-moi ->  xin lỗimerci cảm ợn
  • merci -> cảm ợn

N’hésitez pas cependant à vous procurer un dictionnaire franco-vietnamien, pour pouvoir vous débrouiller en toutes circonstances.

Enfin, le Vietnam est un pays sûr, il est d’ailleurs classé 57ème (soit 10 places devant la France) en 2017 selon le rapport de la compétitivité et du tourisme du World Economic Forum. La découverte de ce pays est une expérience riche et particulièrement intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *