Immobilier à Marrakech  : comment éviter les pièges

L’immobilier à Marrakech attise de nombreuses ambitions de la part des investisseurs, notamment étrangers comme par exemple Cotesudimmo mais pour bien investir, mieux vaut éviter les pièges. Même si les opportunités ne manquent pas dans ce nouvel El Dorado de l’immobilier, la vigilance et disposer de la bonne information sont de mise.
Marrakech est à la mode, faites attention aux mauvaises affaires
La ville ocre est à la mode depuis longtemps. L’engouement est aujourd’hui tel que de plus en plus d’expatriés choisissent d’investir dans l’immobilier sur du moyen et long terme. Qu’ils soient des retraités ou plus jeunes, ils sont à la recherche d’un bien immobilier à Marrakech, pour en faire un investissement locatif, ou bien comme résidence principale ou secondaire.
De fait, cette clientèle arrive souvent sur place, mais pas toujours au fait de la réalité du marché de l’immobilier dans la cité du sud. Parmi les pièges à éviter, c’est l’amplification de l’effet de mode qui incite souvent à se précipiter, et par conséquent de faire une mauvaise affaire. Il faut donc prendre son temps, bien se renseigner, et attendre la bonne opportunité. Ceci est valable pour l’achat d’un appartement ou d’une villa à Marrakech mais également partout dans le monde.
Immobilier neuf ou ancien, attention aux risques liés à la finition
Parmi les pièges à éviter lors de l’achat immobilier à Marrakech, c’est le volet de la structure du bien à acheter. En effet, à Marrakech comme dans les autres villes du Maroc, l’acheteur potentiel peut être confronté aux problèmes de finitions de l’appartement ou de la maison. Ce problème se pose avec encore plus d’acuité lorsqu’il s’agit d’un immobilier ancien. Les vieilles maisons dans la médina, peuvent avoir de nombreuses fissures ou autres risques infrastructurels qui peuvent entrainer un effondrement à tout instant. Mieux vaut se faire accompagner lors de la visite du bien par un architecte ou un spécialiste de l’immobilier ancien. Pour ce qui est du neuf, il faut bien vérifier tous les recoins de l’appartement, les problèmes de tuyauterie et plomberie, l’installation électrique, etc…
Les autres pièges à éviter
Avant d’acheter, il vaut mieux passer par un agent immobilier ou bien une agence immobilière, ce n’est pas ce qui manque à Marrakech. Ces intermédiaires connaissent les rouages du marché local assurent et proposent aux futurs acheteurs des opportunités d’exception. Ils peuvent même négocier les prix à la place de l’acheteur.
Ensuite, il faut faire attention, car de nombreuses propriétés au Maroc ne sont pas titrées, ce qui peut comporter quelques fois des risques qui peuvent apparaitre bien postérieurement à l’achat du bien immobilier. Donc mieux vaut pour plus de sécurité faire l’acquisition d’un bien immobilier titré.
Le dernier point ; au Maroc c’est l’acquéreur qui doit s’acquitter des droits d’acquisition, il faut éviter lors de la négociation du prix d’achat. N’oubliez pas de le prendre en compte lors de cette négociation.

Quelques pistes pour éviter les pièges lors de l’achat de bien immobilier à Marrakech, même si généralement les opérations d’achat et de vente immobilières dans la cité ocre se passent globalement dans de bonnes et transparentes conditions, la législation marocaine dispose d’un arsenal de protection des acheteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *