Qu’est-il interdit de ramener de vacances

De tous les voyages, les souvenirs sont bien souvent la seule manière de prolonger le plaisir de la découverte et de l’immersion d’un nouveau pays, d’une nouvelle culture. Il n’est néanmoins pas possible de ramener certaines catégories d’objets, et il faudra faire attention dans ses achats.

Attention aux espèces et objets protégés

Dans tous les pays, la protection de la nature est aujourd’hui le cheval de bataille afin d’assurer la pérennisation du patrimoine naturel. Si vous comptez ramener un souvenir de voyage prélevé de la nature locale, prenez le temps de vous assurer auprès des autorités locales, avant tout achat, qu’il est autorisé d’exporter telle ou telle espèce. La meilleure précaution est d’acheter ses souvenirs dans des endroits agréés ou mentionnés dans les guides sérieux. Si vous prenez un billet d’avion pour l’Inde, Malaise ou tout autre pays asiatique, il convient de vérifier qu’une sculpture en bois n’est pas tirée d’un arbre interdit d’exploitation.

Les collectionneurs en visite dans les pays au fort potentiel naturel emportent souvent à leur retour de voyage des insectes. Très faciles à cacher, il faut néanmoins savoir que ces animaux contribuent à la stabilité de l’écosystème et qu’en prélever risque de provoquer un déséquilibre. On pense souvent que si un seul insecte est prélevé, l’impact est négligeable, mais si quelques dizaines de personnes procèdent de la même, le risque pour la nature est grand. Pour ceux qui ont profité des vols pas chers pour l’Ile Maurice, sachez que faire sortir des coquillages hors de l’île est strictement interdit. En somme, A chacun de vos voyages, omettez tout ce qui est ossements d’animaux, ivoire, corail, herbiers …

Ne pas ramener des objets culturels non autorisés

Un vol pour le Népal est l’opportunité non seulement de faire un trek nepal mais également de voir des monuments impressionnants de toutes les époques, et certains vendeurs à la sauvette n’hésitent pas à prélever des objets ou des vestiges de ces monuments pour les vendre aux touristes souvent ravis de ramener des souvenirs originaux. Il faut néanmoins savoir que l’exportation de vestiges est strictement interdite et risque de vous causer du tort, de fortes amendes, et même un séjour en prison. Pour éviter tout problème, tout objet historique ou vanté comme tel doit être banni de vos voyages. Il est certes moins intéressant de ramener des copies, mais c’est moins risqué.

Prenez également garde si vous ramenez avec vous des articles-souvenirs manufacturés, car ils peuvent avoir été confectionnés avec des éléments interdits. Certains vacanciers se sont déjà vus confisqués des sacs puisqu’ils étaient fabriqués avec des peux de varans ou de serpents protégés par les conventions internationales et les lois de pays d’origine. Si vous êtes de retour des pays asiatiques, prenez soin de vérifier que vous n’avez pas entre vos mains des articles contrefaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *