Sans accès à la mer, le Laos n’en reste pas moins une destination privilégiée pour les amateurs de croisières. Les paysages de croisière au Laos sont fantastiques.

Le Mékong, qui le parcourt entièrement du nord au sud, ainsi qu’un grand nombre de rivières, constituent un réseau de communication d’importance fondamentale pour un pays pour la plupart montagneux et dont les routes restent peu nombreuses et mal entretenues. A l’avantage aussi bien des populations locales que des touristes qui, pour le coup, jouissent d’un excellent moyen pour accéder aux villages plus reculées et aux paysages naturels plus sauvages et préservés.

L’itinéraire plus connu et populaire part de la frontière thaïlandaise, au nord-est de Chiang Raï. Un tout nouveau pont relie les villages de Chiang Khong, sur la rive thaïlandaise, à Houeisay, sur celle laotienne. De là partent des bateaux, public et de croisière au Laos, qui descendent en 2 jours le Mékong jusqu’à Louang Prabang, avec étape à Pakbeng pour la nuit. Les bateaux publics s’arrêtent ci et là pour charger et décharger hommes, marchandises et parfois animaux, ceux de croisière permettent aussi la rencontre avec les habitants, la visite de villages et des célèbres grottes de Pak Ou, peu avant l’arrivée à Louang Prabang. Le paysage du fleuve est superbe, notamment lorsque le niveau des eaux est au plus haut. Un dépaysement total, au cœur de la nature, parfois des heures sans apercevoir une trace quelconque d’activité humaine.

ccc

Sans titre

Toujours dans le nord du Laos, mais cette fois vers l’est du pays et le Vietnam, c’est la descente de la Nam Ou qu’il ne faut pas rater – le parcours fluvial plus spectaculaire du pays. Au cœur d’une région karstique, des paysages magnifiques s’ouvrent entre vertes falaises et pains à sucre, gorges rocheuses et petites criques de sables sur lesquelles sont posés les villages riverains. Deux barrages sont récemment venus s’intercaler, qui obligent à autant de changement de bateaux et mouvementent un peu plus le voyage sans rien enlever, toutefois, à la merveille des lieux. Ne manquez pas d’en profiter un peu plus en prévoyant une nuit à mi-parcours, dans un petit lodge ou une guest-house surplombant le fleuve, d’où vous pourrez admirer un des plus beaux coucher du soleil d’Asie. Un véritable bonheur, une sensation unique de communion avec l’environnement, en dehors du temps.

Fini ? Pas du tout, le sud offre aussi son temps fort sur l’eau : une véritable croisière au Laos de 3 jours avec 2 nuits à bord sur une ancienne barge autrefois utilisée pour le transport du tek entre Paksé et Vientiane, aujourd’hui reconvertie en bateau de luxe de 12 cabines, en pur style colonial et asiatique. A l’arrière, un pont-terrasse avec fauteuils, sofas et tables basses : un endroit idéal pour profiter au maximum de la croisière, découvrir la vie et les activités des riverains, les verts paysages du sud Laos. Le parcours se déroule entre Paksé et la région des 4.000 îles, juste à l’amont des chutes de Phapheng, les plus importantes de l’Asie du sud-est et, probablement, les plus larges du monde avec leur 15 km de front lorsque le Mékong est à son plein. Infranchissables, elles rendent impossible la remontée du fleuve, et brisèrent la tentative française de créer une voie d’eau reliant l’Océan Indien à la Chine. Vous trouverez les traces de cette épopée coloniale avec le pont et la carcasse de la locomotive du train qui permettait de transborder marchandises et passagers de l’aval à l’amont des chutes. Un peu au nord, vous découvrirez le Vat Phou, complexe khmer aux flancs d’une colline aux origines mystérieuses, mais de grandes importance pour les rois d’Angkor, qui continuèrent à honorer ce sanctuaire jusqu’à la fin de leur empire.

Mais la véritable surprise d’une croisière au Laos au fil de l’eau vous attend à quelques km de la capitale. Des radeaux transformés en restaurant, avec une table basse entourée de coussins, sur lesquels vous dégusterez une délicieux déjeuner laotien en remontant d’abord le fleuve (à moteur), puis en le descendant en vous laissant porter par le courant : entourés par la forêt, vous n’entendrez plus aucun bruit, seulement le chant des oiseaux et le vent dans les feuilles. Un autre moment d’enchantement, un souvenir inoubliable.

http://amaritaco.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *