Quelques conseils pour bien vivre sa vanlife

Vous vous apprêtez à partir en voyage à bord d’un van, ou êtes déjà parti(e) et souhaitez savoir comment mieux appréhender cette nouvelle vie ? Vivre à bord de son véhicule n’est pas une chose facile, surtout lorsqu’on y a pas déjà été habitué. Voici donc quelques conseils qui pourraient vous aider.

Réalisez minutieusement toutes les démarches administratives

Peu importe le pays que vous comptez visiter : votre van doit être en règle, tout comme vous.

Par exemple, pensez à faire réaliser votre permis international avant le départ. Celui-ci se commande en ligne très simplement sur le site de l’ANTS, qui centralise l’ensemble de vos démarches. Aussi, il vous est possible de télécharger le formulaire à cette adresse, dans le cas où vous souhaitez le réaliser depuis l’étranger. Une fois en poche, il faudra emporter ce document partout avec vous : certaines autorités ne reconnaissent pas la valeur d’un permis français hors Europe.

Pour ce qui est du van, celui-ci doit bien sûr être muni d’une carte grise en règle et actualisée. Selon les pays, son actualisation sera plus ou moins difficile et coûteuse : en Nouvelle Zélande, il suffit néanmoins de se rendre dans un bureau de poste et de rendre rapidement le changement de propriétaire effectif. Sinon, réalisez la carte grise en ligne.

Organisez la vie quotidienne avec soin

Par organisation, on entend évidemment pas de programmer l’ensemble de vos activités en amont !

Organisez simplement la façon dont vous comptez : vous laver, aller aux toilettes, dormir… ! Ces questions doivent être réfléchies avant le départ pour vous permettre d’appréhender la vanllife l’esprit tranquille. Pour ce qui est de la nuit par exemple, de nombreuses applis recensent les aires gratuites et légales pour établir son campement la nuit. De quoi vous faciliter la vie !

Roulez au gré de vos envies

Une fois votre van en règle, il s’agit de prendre la route ! Oui mais voilà : la vanlife a ses hauts et ses bas. Aussi, il est important d’être à l’écoute de ses envies quant à la direction à emprunter et au nombre de kilomètres à parcourir. Le voyage ne doit jamais être forcé ! Le risque est sinon de perdre l’attrait lié à la vanlife et de tout simplement laisser tomber votre projet avant l’heure. Si un lieu vous parle, n’hésitez pas à rester pour le découvrir en profondeur avant de reprendre la route ! S’arrêter est aussi source de réconfort…

Et, si vous êtes embêté car vous aviez prévu un planning un peu chargé, déchargez-le ! Il est fréquent de ne pas pouvoir visiter l’ensemble des endroits que l’on avait initialement prévu. Ces changements de plans font aussi partie de la vanlife.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *