SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour beaucoup de personnes, la Roumanie se limite à sa communauté gitane et au folklore lié à Dracula. Pourtant, ce pays de l’Est dispose de nombreux atouts : une Histoire dense, un patrimoine culturel d’une grande richesse, mais surtout des paysages tout à fait surprenants. Pour vous en convaincre, voici quelques exemples de sites naturels assez singuliers.

Le lac Balea : situé à quelques 2000 mètres d’altitude, au sommet de la Transfagarasan, une des routes les plus mythiques au monde, ce lac glaciaire baigne dans un décor de toute beauté. Il n’est toutefois accessible qu’entre les mois de juin et septembre.

La montagne rouge (rapa rosie) : difficile de se croire en Europe lorsqu’on se trouve face à ces falaises à la couleur si étonnante. Le site se dresse à la sortie de Sebes, une ville peu éloignée de Alba Iulia, et il est visible depuis l’autoroute qui mène vers Sibiu.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les gorges de Bicaz : situées sur l’étroite route qui relie la Transylvanie du nord à la Bucovine, ces gorges ont de quoi impressionner les automobilistes. Elles mènent jusqu’au lac rouge, une autre curiosité, mais qui ne porte pas tous les jours bien son nom.

Les monts Bucegi : à mi-chemin entre Bucarest et Brasov, cette partie des Carpates est réputée pour ses roches à l’apparence très particulière. La plus célèbre étant la tête de Sphynx, un rocher qui rappelle effectivement l’animal mythologique lorsqu’on le regarde de profil. Les babele (les vieilles femmes en Roumain) sont une autre attraction, des roches à la forme verticale qui évoqueraient donc un groupe de grand mères.

Le Gradina Zmeilor : en se rendant vers le Maramures depuis Cluj Napoca, il est possible de faire une pause dans ce parc naturel qui abrite d’autres roches également assez bizarres qui s’élèvent telles des statues géantes. Non sans humour, chacune porte le nom d’un personnage historique.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le delta du Danube : trois bras principaux, le plus grand fleuve d’Europe, a priori le dernier endroit sauvage du continent. Chaque année y migrent des centaines d’espèces d’oiseaux, les pélicans étant les plus appréciés par les chasseurs d’images. Au départ du port de Tulcea, il est possible de faire des croisières adaptées à chaque demande. La période idéale reste le mois de juin.

La Roumanie recèle de beaucoup d’autres endroits aussi insolites que ceux décrits plus haut. Profitez d’un circuit à travers ce pays pour faire un détour et visiter ces lieux qui sortent de l’ordinnaire. A l’inverse des principaux tour opérators, le site www.roumanie-tourisme.net peut vous aider à rationaliser un séjour sur mesure pour que vous ne ratiez
pas ces curiosités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *