En matière de tourisme et de découverte, Venise a beaucoup à offrir à ses visiteurs. Parmi ses sites incontournables figurent la basilique Saint-Marc, le plus important des édifices de la ville. Situé à quelques mètres de ce monument historique, se trouve le palais des Doges, un palais vénitien qui se démarque des autres par son architecture qui allie parfaitement l’art byzantin au style gothique. Il sert aujourd’hui de musée et les touristes peuvent y admirer différentes œuvres d’art de deux peintres de talent qui sont Véronèse et Le Tintoret.

Que serait Venise sans le pont des Soupirs ? En effet, personne ne peut se vanter d’avoir visité cette ville, sans avoir mis les pieds sur ce pont. Édifiée au XVIIe siècle, l’infrastructure reliait le palais des Doges aux salles de torture de la prison. Mais un autre pont fait aussi la renommée de cette localité. Il s’agit notamment du pont du Rialto, qui est le plus vieux et le plus populaire des quatre ponts qui enjambent le Grand canal de Venise. Étant bordé de tous les côtés par des eaux, il est indispensable de toujours avoir une carte à disposition quand on fait un petit tour en ville. En effet, ce ne sont pas les impasses qui donnent sur l’eau qui y manquent, et cela pourrait entraîner une grosse perte de temps pour les vacanciers.

Venise, une ville faite pour le camping

Le camping est depuis quelques années devenues une grande tendance à Venise. Les gens se tournent généralement vers ce type d’hébergement dans le but d’éviter de débourser des sommes colossales pour des nuitées à l’hôtel. Toutefois, les aires de camping sont en majorité localisées en dehors de la Cité des Doges. Concernant le coût, il varie en fonction des exigences et des attentes des visiteurs, mais le plus abordable se situe à moins de 300 euros, et ce, pour la durée d’une semaine. De plus, les campeurs ne sont pas obligés de dormir sous une tente à la belle étoile. Les chalets et les mobil-home sont effectivement des alternatives d’hébergement qui s’offrent à ces derniers.

Dans le cas où les vacanciers ne disposent que d’un budget très serré, il leur est recommandé de ne pas s’y aventurer durant les vacances scolaires, la période où les coûts sont sujets à une hausse conséquente, car le nombre de visiteurs augmente. Mais encore, il faut réserver son terrain de camping des semaines voire des mois à l’avance. D’autre part, il est à mentionner que les vacanciers peuvent facilement rejoindre le centre-ville par le biais des navettes que les campings mettent à leur disposition. Avec de la chance, les campeurs peuvent s’offrir un code partenaire tohapi sur ce site, ce qui leur fera profiter d’une réduction sur le coût de leur voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *