L’Argentine et ses multiples facettes

En route pour l’Amérique du Sud, en direction d’une république bordée par le Chili, la Bolivie, le Paraguay ainsi que par le Brésil et l’Uruguay. Il s’agit bel et bien de l’Argentine et de son territoire tellement vaste qu’il semble propice à bien des balades.

Avec plus de 44 millions d’habitants et environ 5,6 millions de touristes annuels, la République d’Argentine est devenue une des destinations phares de l’Amérique du Sud, et ce juste après le Brésil et le Chili.

Toutes celles et tous ceux qui se questionnent à propos de l’engouement dont est l’objet l’Argentine doivent impérativement tenir compte de quelques-uns de ses atouts. On évoque bien évidemment ses différents climats au même titre que de la diversité de sa flore et de sa faune. N’oublions pas pour autant les fleurons de sa gastronomie et les richesses incommensurables de sa culture.

Comparable à un joyau, l’Argentine possède de nombreuses facettes et il appartient à tout un chacun de les découvrir. Pour couronner le tout, c’est en territoire argentin que culminent les plus hauts sommets des Andes.

BUENOS AIRES

Des touristes provenant du monde entier se pressent vers Buenos Aires. Si à l’impossible nul n’est tenu, il semble raisonnable de ne pas se hasarder à dresser un inventaire un tant soit peu exhaustif des sites touristiques et des charmes de Buenos Aires. Dynamique et charmeuse à souhait, cette ville rayonne dans le cœur des touristes et des locaux

Le quartier de Palermo

À la fois chic et d’une certaine manière labyrinthique, ce quartier de Buenos Aires comporte trois sections : Alto Palermo, Palermo Chico et Palermo Viejo.

Alto Palermo abrite des parcs, des musées et le jardin botanique portant le nom de Carlos Thays.

Palermo Chico se distingue avec ses demeures insolites se situant derrière le MALBA (musée d’art latino-américain de Buenos Aires).

Palermo Viejo joue la carte de l’authenticité avec ses couleurs locales et son ambiance toute particulière.

Le quartier de San Telmo

Les antiquités de la Calle Defenza sont à chiner çà et là, au fil des innombrables petites boutiques que les touristes se plaisent à retrouver à tous les coins de rue.

Chemin faisant, un détour s’impose par le Pasaje de la Defensa. Cette ancienne maison coloniale date de 1880. Celle-ci est bordée de magasins en tous genres.

Buenos Aires est à l’Argentine ce que sans Telmo est au tango. Dès la tombée de la nuit, une pléiade d’établissements s’animent aux rythmes du tango.

Cimetière de Recoleta

Une fois n’est pas coutume, c’est dans un cimetière que les touristes sont invités à visiter. Aux yeux de certains touristes, le cimetière de Recoleta est un peu le Père-Lachaise de Buenos Aires. Se situant au cœur du quartier éponyme, ce cimetière qui est bordé de jardins a vu le jour sur ordre du ministre Bernardino Rivadavia et suite aux plans du Français Prosper Catelin. S’étendant sur 5,5 hectares et abritant pas moins de 4691 sépultures, il faut savoir que ce cimetière est truffé de caveaux appartenant à la haute bourgeoisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *