Fort Dauphin : là ou histoire et écotourisme s’entremêlent

Localisée sur la côte sud-est de Madagascar, Fort Dauphin est un haut lieu touristique ; malgré sa distance par rapport à Antananarivo la capitale. Desservi par la compagnie aérienne nationale Air Madagascar, mieux vaut opter pour la liaison aérienne pour s’y rendre à moins que vous soyez un grand fan d’un long trajet sur route. Une toute autre version du passé colonial du pays y est palpable grâce à des vestiges qui vous témoignent cette époque. A côté de cela, la nature y est abondante que divers sites naturels s’ép arpillent dans la ville. A caler dans votre programme de vacance madagascar, cette destination ne vous décevra pas.

Une ville chargée d’histoire

Les 16e et 17e siècles ont été une étape historique importante qui a laissé sa trace à Fort Dauphin. Etant un port stratégique, les colons y ont débarqués en 1638 par Saint Luce. Le fort Flancourt qui date du 17è siècle se dresse fièrement dans la ville. Il porte le nom de celui qui la gouvernait entre 1648 et 1655. La fortification héberge la ruine d’une ancienne citadelle qui abrite à son tour 3 canons en position tournée vers l’océan indien. Pour en apprendre plus, un musée militaire qui se trouve en contre –bas de l’enceinte peut être visité. Une imprenable vue sur le baie de Faradofay et la presqu’île d’Evatraha boucle votre visite du fort Flancourt. Une extension sur l’îlot de Santa Cruz vous permet de suivre les traces des portugais vivant dans les parages en 1504.

La nature comme arrière-plan

Biodiversité, écotourisme, nature, si ces mots riment avec vos attentes, la destination est faite pour vous. Une dizaine d’aires de conservation de faune et flore endémiques est recensé sur place. Un spectacle naturel fait également l’honneur de la ville entre les mois de juin et septembre, c’est la migration des baleines à bosse que vous pouvez y admirer pendant votre sortie en mer. Si les dauphins vous fascinent, vous pouvez aussi les admirer à la Fausse Baie des Galions pendant cet intervalle de temps. La plage de Libanona quant à elle, réserve une variété de faunes sous-marines à sa proximité. Continuez votre tour au jardin botanique de Saïadi pour combler la visite. La découverte des piscines naturelles de l’îlot Tokonosy est aussi une option.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *