DAKAR – Les petites arnaques aux touristes facile à contourner

La capitale sénégalaise jouit d’une très bonne réputation. En plus de sa population très accueillante, la ville jouit d’un climat doux et tempéré presque toute l’année. Point d’entrée en Afrique de l’Ouest, Le Sénégal reçoit chaque année des milliers de touristes en quête d’exotisme et d’authenticité.

 

Cependant comme dans toutes les villes touristiques, à Dakar les arnaques font fureur. Jovago vous fait un tour des classiques de ces petits larcins qu’on peut facilement éviter.

 

A votre descente d’avion, ne vous faites pas emporter par le dépaysement. Vous remarquerez très vite des jeunes hommes qui vous proposent du change à des taux vraiment attractifs. L’aéroport grouille de petits arnaqueurs subtils. La technique est simple : dès que le client est ferré, ils comptent l’argent devant lui et tels des prestidigitateurs s’arrangeront pour ne lui donner qu’une partie des pièces de monnaie lors de la transaction. C’est la petite monnaie qui attirera votre attention.

2

Seconde aventure qui risque de vous coûter très chère, c’est bien-sûr les taxis. Il faut savoir que les sénégalais ont cette capacité à détecter un nouveau venu. Ne cherchez pas de midi à 14H, divisez par trois le tarif qui vous sera donné. A Dakar, vous vous rendrez vite compte que le marchandage fait énormément économiser.

3

Vous êtes à Dakar pour sortir et visiter ce beau pays; un tour au marché et à la plage est indispensable. Au marché Sandaga, vous trouverez du tout : du matériel électronique, des habits en batik, de produits de l’artisanat local, des fruits et légumes. C’est l’un des plus grands marchés de la capitale. Dans ce brouhaha joyeux, ne vous laissez pas distraire par l’assaut des rabatteurs. Prenez le temps de trouver le produit qui vous convient et une fois encore : marchandez !

 

Et une dernière pour la route, d’un différent type cette fois-ci. Pour nos touristes de la gente féminine, faites attention aux “arna’coeurs”, ces Don Juan au “je t”aime” facile qui arpentent les plages de la capitale et surtout de la petite côte à l’affût de victimes au coeur sensible – une fois ferrées, ils leur prometteront monts et merveilles mais ne sont réellement qu’en quête d’un aller simple pour l’étranger et surtout leurs poches !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *