A 2h00 d’avion de Rio, les chutes d’Iguazu (en portugais : cataratas do Iguaçu) comptent parmi les plus belles du monde. Véritable joyau de la nature, la biodiversité est ici parmi les plus riches du monde. L’humidité ambiante permet le développement d’une faune étonnante (800 espèces de papillons auraient été enregistrées).

Situées au milieu de la forêt tropicale, à la frontière entre l’Argentine (80 %) et le Brésil (20 %), sont une merveille naturelle inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO en 1984.
Pour vous situer : 6 millions de litres d’eau/seconde, 275 cascades sur 3 kilomètres de long. La plus haute d’entre elles atteint les 90 m de hauteur. On l’appelle la GargantadelDiablo en espagnol ou Garganta do Diabo en portugais (« gorge du Diable »). De chaque côté de la frontière, les chutes font partie d’une réserve naturelle : le parc national d’Iguazú (Argentine) et le parc national d’Iguaçu (Brésil).

Le fleuve Iguaçu est un affluent du fleuve Paranà qui matérialise la triple frontière Paraguay, Brésil et Argentine.
Avant d’arriver aux chutes il faut traverser(en bus ou en voiture) la forêt tropicale, environnement célèbre pour son habitat extrême et sa diversité d’espèces ainsi que pour son fort degré d’endémisme. On suggère qu’environ 2.000 espèces de plantes (figuier étrangleur, orchidées, fougère géante), dont 80 espèces d’arbres sont représentées sur le territoire ainsi que 400 espèces d’oiseaux. Après un trajet de 11 km, vous arriverez sur le seul parcours, côté brésilien, des chutes d’Iguazu.

La visite, un moment d’émotion

Ce parcours, un sentier d’1,2 km permet d’apprécier les innombrables chutes, de découvrir la biodiversité et de faire d’étranges rencontres comme toute une famille de coatis, mélanges de ratons laveurs et fourmiliers, célébrités locales, dont il faut se méfier malgré son habitude de voir des touristes.
Au début la visite se fait de loin avec des panoramas d’ensemble. Ce parcours se termine par une passerelle qui s’avance dans les entrailles de la Gorge du Diable.

L’arrivée au cœur de cette dernière, où le grondement est assourdissant, est l’un des moments forts du parcours et aussi celui qui mouille le plus. Les chutes agissent comme un brumisateur naturel avec en prime des arcs-en-ciel superbes !
Le parcours se termine en prenant de la hauteur ! Un ascenseur vitré qui est pratiquement collé aux chutes vous emmène directement au-dessus des chutes et vous fais prendre conscience encore un peu plus du gigantisme de ce site…

En remontant vers les restaurants, les boutiques, là encore un autre point de vue assez surprenant vous attend, le fleuve est d’un calme olympien juste avant les chutes, c’est comme le calme avant la tempête, la fluidité avant le chaos…
Les Chutes d’Iguaçu représentent certainement un des plus beaux spectacles que la nature puisse nous offrir sur cette planète. Fascinant on se sent tout petit face à cette puissance naturelle. A voir ABSOLUMENT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *