What to Do During a Luxury Trip to Bali-minMême si Bali est un lieu très touristique et particulièrement accueillant, il est tout de même préférable de bien préparer son voyage sur l’île des Dieux pour que tout se passe le mieux possible.

Voici donc quelques conseils pour vous permettre de partir en toute quiétude, au bon moment et en sécurité.

Quand partir à Bali ?

La saison idéale pour partir visiter Bali,avec Lotus Voyages par exemple, est de mai à octobre. Il fait plutôt sec et chaud mais les journées sont agréables car le taux d’humidité est relativement faible. La saison des pluies débute en décembre pour se terminer en avril.dsc0957-min

Bien sûr, quel que soit la saison, vous pourrez rencontrer de la pluie, la météo n’étant pas une science exacte, et encore moins dans cette région du monde.

Il est préférable d’éviter autant que possible juillet et août, si vous ne souhaitez pas être à Bali pendant la plus grande affluence de touristes. Si vous décidez de partir à cette période, il sera judicieux de réserver vos hôtels plusieurs semaines à l’avance.

Le point administratif

Vous devez posséder un passeport ayant une validité d’au moins 6 mois minimum. À l’entrée sur le territoire, il faut payer le visa « on arrival ». Il vous coûtera 35 $ US et vous donne la possibilité de rester 30 jours sur place. Prévoyez le compte juste, le taux de change étant plutôt défavorable.

Si vous souhaitez rester plus longtemps, vous devez demander un visa à l’ambassade d’Indonésie dans votre pays de résidence. Vous disposerez alors d’un visa de 60 jours, qui est intéressant si vous souhaitez vous aventurer dans des lieux plus reculés.

Santé et vaccin

Il n’y a aucune obligation en termes de vaccin pour entrer à Bali. Toutefois, nous vous conseillons de faire un bilan de santé et un rappel pour les vaccins principaux avant votre départ. Il est également conseillé de se faire vacciner contre les hépatites A et B, ainsi que contre la fièvre typhoïde.

Le-vaccin-contre-la-grippe-reduirait-les-AVC-minPour Bali, le traitement anti-malaria n’est absolument pas nécessaire. Si vous comptez en revanche vous rendre sur différentes îles du pays, il faudra vous renseigner.

Prévoyez un bon répulsif contre les moustiques. La dingue reste très présente à Bali et il vaut mieux être toujours protégé pour éviter au maximum les piqûres. Emportez également des vêtements longs qui seront indispensables pour vous protéger dans certains coins de l’île.

Il y a, quoi qu’il en soit, des hôpitaux et des pharmacies sur toute l’île. Si les établissements indonésiens ne vous inspirent pas confiance, alors vous trouverez des hôpitaux australiens au sud de Bali.

Concernant votre sécurité

Bali est une île globalement très sûre. Une grande partie des habitants vivent du tourisme, et vous serez donc généralement choyé. Il faudra tout de même éviter certains pièges et prendre quelques précautions.

Attention tout d’abord aux faux taxis, vous ne risquez pas le kidnapping mais une surfacturation de la course. Vous pouvez demander à la police présente sur place de vous indiquer les taxis à prendre. La compagnie BlueBird est la plus fiable de l’île.

Si vous ne trouvez pas de taxi portant cette enseigne, alors il faudra négocier le prix. Depuis l’aéroport, on se rend généralement à Kuta, la course se monnaye entre 5 et 10$ maximum.

Ne tentez pas les voleurs. Même si les vols avec violence sont rares, ne gardez pas votre portefeuille à la main, et ne laissez pas votre smartphone dépasser de la poche. Dans les zones touristiques, les voleurs sont malheureusement nombreux.

Prévoyez par exemple un porte-monnaie assez fin qui se porte en collier sous un t-shirt, et déplacez-vous autant que possible avec le moins d’argent possible sur vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *