neversNevers a l’avantage de lier l’art et la nature. Nevers surplombe la Loire, dernier fleuve sauvage d’Europe et la forêt est présente à sa porte.

Elle dispose de bâtiments remarquables .

Le Palais Ducal, considéré comme un des 1er châteaux de la Loire, fut la résidence des comtes puis des ducs du Nivernais. Edifié à la fin du XVe siècle, il abrite aujourd’hui des espaces d’expositions.

La Cathédrale Saint-Cyr Sainte-Julitte, présente la particularité de posséder deux chœurs opposés ; l’un roman, l’autre gothique, résultat de la juxtaposition des édifices successifs. Une autre particularité caractérise la cathédrale, celle de posséder des vitraux de style contemporain réalisés par différents artistes. La cathédrale possède un baptistère qui remonte au VIe siècle.

L’église Saint-Etienne, située rue Saint Etienne est un modèle de l’architecture romane. Construite par les moines de Cluny à la fin du XIe siècle,

L’église Sainte Bernadette du Banlay, située rue du Banlay, fut réalisée en 1966 par Claude Parent, architecte de la « fonction oblique », est un monument de renommée internationale. Son aspect extérieur, très contemporain se caractérise par deux demi-coques de béton en porte à faux sur un pilier central.

A l’espace Saint Bernadette le corps de Bernadette Soubirous, retrouvé intact, repose depuis 1925 dans une châsse en verre et en bronze, dans la chapelle.

Venant d’Italie sur l’invitation du duc Louis de Gonzague, les premiers faïenciers s’installent à Nevers à la fin du XVIe siècle. Leur réputation et leur réussite deviennent telles, que Nevers s’affirme au XVIIe siècle comme Capitale Française de la Faïence. Aujourd’hui cinq ateliers perpétuent l’art de la faïence à Nevers.

La campagne avoisinante est parcourue par de petites routes, le véloroute du canal latéral à la Loire est tout proche. On dénombre de nombreux sentiers de randonnées notamment le GR3 et le GR654 ( chemin de St Jacques de Compostelle.) Tout pousse au voyage et à la balade . Pour l’hébergement, pour rompre avec le classique, la chambre d’hôte n’est pas sans attrait . A l’orée de la forêt de la Bertranges le Triskell en fait partie. A la table d’hôte on y déguste un cidre maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *