Madagascar : une destination à découvrir

Madagascar est une île de l’océan Indien qui se trouve à près de 11 heures de vol direct de Paris. L’île est mieux connue à l’extérieur pour ses 97 espèces de lémuriens tous endémiques, ses 3000 variétés d’orchidées et les 7 espèces de baobabs contre une seule en Afrique. Tout cela invite à découvrir madagascar.

Les formalités pour un visa vers Madagascar

Une fois la décision prise de venir à Madagascar, il faut se mettre au parfum des formalités d’entrée pour les touristes. Il faut d’abord posséder un passeport encore valable 6 mois après le retour et d’un billet retour. Pour les séjours de moins de 3 mois, un visa d’entrée et de séjour est obligatoire. On délivre un visa police madagascar lors de l’arrivée aux aéroports d’Antananarivo (la capitale) et de l’île de Nosy Be. Le visa s’obtient contre le paiement en espèces lors de sa délivrance. Il y a aussi l’achat obligatoire d’une vignette touristique à l’arrivée.

Madagascar connaît diverses conditions climatiques d’une région à l’autre. Il faut savoir que la saison des pluies va de novembre à avril, avec des cyclones de force variable, et la saison sèche de juillet à octobre. Ainsi, les mois d’avril à juin et d’octobre à novembre sont les plus propices pour la découverte générale de l’île.

Que visiter pendant un séjour à Madagascar ?

Les animaux sauvages comme sur le continent africain n’existent pas à Madagascar. Mais malgré cela, les attraits pour un touriste seul, en famille ou dans un groupe ne manquent pas. Du nord au sud, des opportunités sont offertes pour le tourisme :

  • Le parc Ivoloina sur la côte Est offre sur 282 hectares une dizaine de variétés de lémuriens en captivité et au moins cinq de ces espèces à l’état sauvage ;
  • Le Lac Tritriva dans le centre pour les amateurs d’histoires d’amour tragiques où les eaux sombres accentuent l’impression de tragique ;
  • L’île aux Nattes, une petite île paradisiaque où l’accès avec les bagages se fait sur une pirogue : belles plages de sable banc, lagon propice à la plongée, pas de voitures ;
  • Le Parc national de Masoala (Nord-Est) avec ses 400 km de forêt tropicale et ses 3 parcs marins, le parc renferme l’Aye-aye, le plus grand des primates nocturnes du monde ;
  • Le Parc national d’Andasibe-Mantadia (est), pas loin de la capitale de Madagascar avec ses 11 espèces de lémuriens dont l’Indri-Indri le plus grand lémurien du pays ;
  • Le Parc national de l’Isalo (Centre-Sud), remarquable pour son relief parsemé de piscines naturelles ;
  • Le Tsingy de Bamaraha (Centre-Ouest), la plus grande réserve naturelle où les « tsingy » sont des pointes assez élevées parsemant un plateau calcaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *