Capitale culturelle et spirituelle du Maroc auparavant, après être dépassée par Rabat qui abrite la plus grande université. Fès ou Fez est actuellement la capitale spirituelle du Maroc, avec ses vingtaines de mosquées et de portes, ses musées et Kasbahs, Fès est la ville patrimoniale par excellence. Située au Nord-Est du pays entre le moyen Atlas et le Rif à presque 180 kilomètres de la capitale Rabat, ce qui lui donne le contrôle du couloir de Taza et de Oued Fès, une rivière séparant par ses de rives la ville en de parties. La ville reçoit presque un million de touristes, assoiffés pour son histoire et ses monuments qui témoignent le passage d’un grand nombre d’empires, chaque année.

Fondée par Idriss le 1er, Fès a connu plusieurs empires dont elle était capitale de la majorité d’entre eux. De ce fait, elle a connu la construction de nombreuses mosquées et Kasbahs ainsi que notamment des palais et fortifications, ces constructions qui marquent l’histoire de la ville. Fès, elle seulement contient 32 mosquées y compris la fameuse mosquée El Quaraoyine, qui a été bâtie au 9éme siècle par une femme nommée Fatima Al Fehriya et agrandie par Youssef Ben Tachefin, Le livre de Guinness et l’UNESCO lui ont accordé le titre de la plus ancienne université dans le monde.

C’est au XIIIe siècle que la ville deviendra la capitale des Merinides et connaitra son apogée. Sous l’ordre d’Abou Youssef Yakoub, Fès Jdid sera immédiatement fondée et ainsi la ville subite la construction d’autres fortifications, palais et mosquées. Fès connaitra aussi la naissance de nouveaux collèges d’une taille et décoration différentes appelés Mederasas, illustrant le génie et la beauté de l’architecture à la fois marocaine et andalouse en toute sa splendeur. La Mederasa EL Bouanania est l’une de ces Mederasas voire la plus fameuse de toutes, avec son minaret muni d’une horloge dont le fonctionnement demeure une énigme

L’un des monuments de l’architecture marocaine qui a été utilisé comme internat pour héberger les étudiants venus de toutes les régions du Maroc, aussi utilisé comme commissariat, et qui a été inscrit monument historique en 1916. Fondouk Nejjarine construit au XVIIIe au début du règne Alaouite.

De par ses monuments et son patrimoine Fès se dote, grâce à sa position stratégique, de deux stations thermales:

Sidi Harazem une source thermale à 30 minutes en voiture de Fès, connue par les vertus curatives de ses eaux minérales purifiantes du plateau de Saiss. La source accueille des milliers de marocains qui y viennent pour se guérir des maladies de la peau.

Moulay Yacoub est une source d’eau minérale à 15 kilomètres de la ville et l’une des deux stations thermales de la région. Elle est réputée par son pouvoir à guérir plusieurs maladies telles que rhumatisme, maladies de la peau et certains problèmes gynécologiques, grâce à ses eaux hyperthermales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *