Le vin et la cuisine bulgares

L’identité bulgare est en partie le vin et la cuisine.

Le vin

Il est présent depuis de nombreuses années en Bulgarie. Au temps des Thraces, ils vénéraient les Dieux Dionysos et Zagreus (dieux du vin) et le vin était utilisé lors des rites religieux leur permettant de maintenir une attache avec les dieux.

Aujourd’hui, le pays compte cinq régions vinicoles importantes :
– le Nord, avec son microclimat et sa variété de sols, cultive des cépages rouges (Cabernet Sauvignon, Merlot, Pinot noir, Pamid, Gamza) et des cépages bancs (Chardonnay, Sauvignon blanc, Riesling, Aligoté, Muscat blanc, Misket). Par ailleurs, c’est à Sliven où se trouve l’unique Musée du vin de Bulgarie où l’on peut déguster différents crus,


– le Sud, coupé des grands froids et des vents du Nord, cultive des cépages rouges (Merlot, Cabernet Sauvignon, Rubin), des cépages blancs, et le Mavrud, un cépage exceptionnel,
– l’Est, avec son climat doux, cultive des cépages blancs (Sauvignon blanc, Chardonnay, Trebbiano, Dimyat, Rkatziteli, Traminer, Aligoté, Riesling), des vins demi-secs, et des cépages rouges (Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet franc),
– la région sous-balkanique, avec son climat chaud, cultive des cépages comme le Misket rouge (typique de la région), les Cabernet Sauvignon, Shevka, Pamid, Chardonnay, et Merlot,
– le Sud-Ouest, avec son climat quasi méditerranéen, cultive des cépages comme le Shiroka melnishka Ioza, le Merlot et le Cabernet Sauvignon.

L’appétit du bon vin et la renommée des crus locaux ont permis le développement de l’œnotourisme où domaines et caves proposent des dégustations.

La cuisine

Les recettes bulgares, transmises de génération en génération, sont agrémentées de légumes, épices (ail, poivre, laurier, paprika), et herbes (basilic, thym, origan, menthe, persil).

Différentes cuisines sont servies en Bulgarie :
celle des Thraces : des plats préparés dans des cocottes en terre cuite nommées gyuvetch tels que la Banitza au riz, la Bourniya (une choucroute au riz ou aux épinards), les Haricots à la choucroute, les Crêpes, et la Trahana (une semoule au lait caillé),
celle des Rhodopes : le Patanik (un met à base de pomme de terre), le Klin (un feuilleté au fromage), le Tchevermé (de l’agneau ou mouton à la broche), les Haricots de Smilyan, le Katchamak (une polenta),
celle de Pirin : la Banski starets (une saucisse épicée), la Kapama (une choucroute et une viande), la Tchomlek (une viande avec des pommes de terre), le Kavarma (un plat à base de viande), la Katino meze (une viande avec des champignons), la Pastarma (une viande sèche), le Sarmi (des feuilles de choux ou de vigne farcies).

Ainsi, les plats typiques bulgares sont ceux à base de yaourt, fromage blanc, miel ; le yaourt bulgare ; la salade Shopska (tomates, concombres, poivron, oignon, fromage, persil, vinaigre, sel, huile d’olives) ; la soupe froide Tarator (concombres, yaourt, noix, ail, huile d’olive, aneth) ; le feuilleté au fromage Vita banitsa ; le pain rond Pitka ; les légumes marinés Tsarska tourchiya ; la soupe de haricots blancs Bob chorba ; les poivrons farcis ; les brochettes ; la Kebapcheta (viande hachée, sel, poivre, thé de cumin) ; et la Kufteta (viande hachée, oignon, œuf, tranche de pain, persil, poivre, sarriette, sel, cumin).

Par ailleurs, les plats bulgares sont mis à l’honneur lors de festivités :

-la « table variée en visite dans ma ville », un festival récoltant des recettes originales,

-la « fête de la banitsa », un concours de la meilleure banitsa,

-la « fête du soudzhuk », permet de faire connaître la saucisse sèche épicée et ses applications culinaires,

-la « fête du yaourt », dégustation de yaourts et produits laitiers,

-la « fête de la cerise », dégustation de différentes cerises et de produits à base de cerises (confitures, compotes, pâtisseries),

-la « fête du zelnik de Rila », un concours du feuilleté à la choucroute et une dégustation,

-la « fête de l’abricot », une dégustation de fruits et de rakiya d’abricots (eau de vie),

-la « mer de vin », une dégustation de vins,

-le « festival international du miel », une dégustation de miels et de produits apicoles,

-la « fête de la pomme de terre », une dégustation de plats à base de pommes de terres accompagné d’un programme folklorique,

-la « fête du potiron », une préparation du Tikvenik (feuilleté au potiron), confitures, crèmes, desserts.

La Bulgarie est riche en diversité culinaire, c’est une terre procurant un enchantement gustatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *