Les préparatifs pour partir à la découverte des USA

 Découvrir les USA équivaut à visiter un pays si vaste et gigantesque avec une multitude de cultures, de paysages, de climats et d’attractions touristiques. En plus, il est possible d’y venir toute l’année pour voir des activités diverses dans différentes villes. Afin de profiter d’un séjour instructif et bénéfique, il faut envisager un certain nombre de jours pour partir à la découverte des États-Unis.

Quelles sont les formalités requises ?

Les formalités obligatoires pour un séjour touristique aux USA consistent à obtenir un visa ESTA. C’est une autorisation permettant au voyageur d’embarquer pour les États-Unis. Il serait mieux de faire la demande au minimum 72 heures avant le départ. La demande d’autorisation se fait exclusivement en ligne sur le site officiel de l’Ambassade américaine. Il suffit de trouver formulaire ESTA USA et de le compléter correctement. La procédure est très simple et ne prend que quelques minutes.

Tout candidat à un voyage aux USA doit posséder un passeport biométrique valide. Ceci est valable pour les enfants et les bébés. L’autorisation donne droit à un séjour inférieur à 90 jours. Au-delà de cette durée, il faut faire une demande de visa, laquelle est obligatoire. Enfin, il faut s’informer sur le Programme d’exemption de visa, disponible auprès de l’ambassade et des consulats des États-Unis en France. Un tel Programme ne s’applique qu’aux Français qui ont déjà effectué depuis mars 2011 un séjour dans certains pays arabes.

Où aller et que visiter aux USA ?

Pour un séjour en solo, en amoureux, avec des amis ou la famille, il n’est pas facile et aisé d’établir un itinéraire. Outre l’étendue du pays avec ses 50 États, il faut se fixer une durée de séjour bien fixée en territoire américain dès le départ. Pour ce faire, il convient de bien choisir les destinations à explorer :

  • Le parc de Yellowstone de 8 983 km — pour visiter les sources chaudes multicolores et les phénomènes géothermiques où sont localisés les 2/3 des geysers sur la planète ;
  • Central Park, un parc de 340 ha d’espace vert en plein cœur de New York sur 4 km de long et 800 m de large ;
  • La vallée de la Mort avec ses 13 350 km — de hautes montagnes de dunes de sable, des déserts de sel en dessous du niveau de la mer et des canyons de grès tout en couleur ;
  • Le Canyon de l’Antilope, un slot canyon très étroit creusé par l’eau, où les parois de grès polies et sculptées par le vent ont une couleur orange très intense ;
  • Le pont du Golden Gate de San Francisco, l’emblème de la Californie et l’une des splendeurs du monde moderne avec sa couleur orange internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *