On ne sait pas pourquoi mais on accole souvent le nom de la destination et de plat pour appeler une spécialité d’un territoire telles que bun thang Ha Noi, le gâteau au haricot mungo Hai Duong, soupe de nouille au crabe Hai Phong. Il s’agit peut-être d’un moyen de construire une marque des spécialités car chaque région possède sa cuisine caractéristique. Quant à la saveur et la décoration, on ne peut pas oublier le bun thang Ha Noi.

La diversité gastronomique de Hanoï

La gastronomie Hanoï est marquée par l’habileté dans la préparation et le sentiment de cuisiner. Auparavant, les hanoïens dégustent seulement le bun thang aux occasions spéciales comme le Nouvel An. Aujourd’hui, bien qu’il n’existe pas complètement les ingrédients traditionnels, le bun thang Ha Noi reste toujours le plat exquis de la capitale de Hanoï.

Étant l’un des plats typiques de Hanoï, le nom de bun thang est l’origine de nom de la préparation. Autre fois, les femmes ont utilisé habilement la nourriture restant de Nouvelle Année pour créer un nouveau plat délicieux. Le mot « thang » signifie la combinaison des ingrédients différents comme une dose de médicament.

La réputation de bun thang Hanoï est exprimée par la saveur délicieuse et une forme attrayante, le bun thang se considère comme une fleur colorée, on peut voir le jaune de l’œil, le rose de pâté, le blanc de la viande du poulet, le champignon et d’autres ingrédients variés.

La minutie dans la préparation

L’ingrédient principal pour faire le bun thang est une sorte de nouille au fil doux, blanc et le poulet déchiré en petit morceau. Puis on coupe le pâté, le radis et fait l’omelette. En outre, il faut aussi préparer le champignon, la ciboule et la renouée odorante.


Un élément important qui influence la saveur de ce plat est le bouillon. Il est considéré comme l’essence de plat. Pendant la préparation, le chef doit enlever continuellement les écumes et agiter régulièrement afin d’éviter le bouillon trouble. Le bouillon idéal est le bouillon clair, il est cuit de crevettes, on peut se sentir l’odeur de champignons séchés et crevettes séchées.

Lorsque vous prenez le bun thang, il est nécessaire d’accompagner le mắm tôm et l’essence de bélostome. La saveur de bun thang deviendra plus savoureuse. Ce plat attire les touristes par la résonance de la couleur, l’odeur, le goût et le son en profitant. On profite le bun thang comme d’une œuvre d’art et se sent la sincérité, le sentiment il s’agit vraiment immanquable lors de votre voyage à Hanoï.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *