Laos, Splendeurs & paradoxes

©Texte & Photos : Sophie Dauwe & Jean-Jacques Serol/ Pepite Photography 

Le plus préservé des pays du sud-est asiatique est soudain objet de toutes les attentions. Balade dans un paradis vert nimbé d’une indicible langueur, mais pour combien de temps encore ?

Sans accès à la mer et entouré de puissants voisins, je m’étais imaginé ce pays étiré sur 230.800 km2 et à deux tiers hérissé de montagnes couvert de jungles impénétrables et dangereuses. Quelques villes lovées le long du Mékong et un peuple d’agriculteurs indolents, rappelant sans doute les petites villes thaïes un quart de siècle plus tôt. Les rares voyageurs s’étant aventuré au Laos dans les années 90 parlaient bien sûr de l’incroyable gentillesse des Laotiens, de la beauté de Luang Prabang mais leur récit me rappelait ce que les colons français persiflaient un siècle plus tôt « si les Vietnamiens plantent le riz, les Cambodgiens le regardent pousser et les Laotiens l’écoutent mûrir »… Ayant longtemps vécu sous le joug de son enclavement, terriblement bombardé durant la seconde guerre d’Indochine (1964-1973), le pays s’était ensuite retiré, à l’abri derrière son écrin vert, sous la coquille de sa jeune république démocratique. À l’aube du nouveau millénaire, le pays s’est ouvert… Mais rien ne nous a préparé aux merveilles qu’on allait y découvrir. Des paysages plantureux, une flore, une faune et des forêts dont la richesse de la biodiversité et la vitalité des écosystèmes éveillent aujourd’hui toutes les convoitises. Les voyageurs ont d’ailleurs vite élu le « royaume du million d’éléphants et du parasol blanc » parmi les plus belles destinations d’écotourisme. Ensuite, a commencé l’aventure humaine, la rencontre avec une extraordinaire mosaïque d’ethnies divisées en trois grands groupes. Un peu bousculés par l’accélération de la marche du temps, 5,62 millions de Laotiens (1) découvrent peu à peu des jours meilleurs…
Lire la Suite> http://www.lespepitesduvoyage.info/pays-lointains-journal/eco-destination-laos-splendeurs-paradoxes.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *